• Grammaire Picot express

    J'aime beaucoup le guide "Faire de la grammaire" de Françoise Picot. La découverte des notions se fait en douceur, de manière intuitive et rassurante pour les enfants. Ils se rendent comptent qu'ils savent vraiment beaucoup de choses. C'est pour eux source de motivation.

    Simplement, je le trouve extrêmement chronophage à utiliser tel quel.

     

    Alors, une fois les premières grandes leçons faites (fonctions et natures principales), je me suis peu à peu affranchie de suivre la méthode à la lettre. J'essaie de fonctionner en mini-séances. On saupoudre joyeusement la notion. Quand elle est prête à être apprise, ont passe à la leçon.

     

    Exemple, leçon du COD :

    Ils ont des exercices dans le plan du type : "Encadre les sujets, souligne les verbes conjugués, entoure les compléments circonstanciels en vert, précise s'ils sont de temps, de lieu ou de manière. Entoure les groupes "Qui ? Quoi?" en rouge"

    (La consigne s'est construite peu à peu, au fil des leçons, elle ne s'est pas faite en une fois, hein ?)

    Lors de la correction, je note les phrases sur l'affiche "qui? quoi ?"

     

     

    Le jour de la leçon, je donne la même chose à faire. Je modifie très légèrement la micro-séance au moment où je sors l'affiche : 

    "Les enfants, les groupes "quoi?/qui?" s'appellent des Complément d'Objet Direct. Je colle le titre ici. Vous voyez ?"

    "Quel est le nom exact des groupes "quoi?/qui?", Untel ? 

    Quel est le nom des groupes "quoi?/qui?", Dudulle ?

    Qu'est-ce que qu'un COD, Tartarin ?

    Qu'est-ce que ça veut dire COD, Trucmuche ?

    Attention, on donne la réponse tous ensemble à mes questions quand je baisse la main."

    (Comme en pédagogie explicite)

    Puis :

    "A vous, cherchez des COD dans le texte et surlignez-les." 

     

    Le lendemain, ils ont la leçon sur leur bureau, avec les exemples collectés sur les affiches. Dans la journée, on la lit ensemble. Normalement, leur travail à la maison est d'expliquer la leçon à quelqu'un ou à un jouet s'ils n'ont personne. 

     

    On travaille encore plusieurs fois sur ardoise (on y fait notamment les exercices de la synthèse).

    Par la suite, ils ont des exercices écrits un peu différents dans le plan : "Encadre les sujets, souligne les verbes conjugués, entoure les compléments circonstanciels en vert, précise s'ils sont de temps, de lieu ou de manière. Entoure les COD  en rouge."

     

    Enfin, rien qui les perturbe de trop. Le tout est d'avoir au moins 25 élèves sur 28 qui ont compris.

    Ce n'est pas une grande avancée dans la méthode, mais ce truc me fait gagner un temps considérable sans faire l'impasse sur les collectes que je trouve indispensables.

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 30 Mai 2015 à 12:26

    J'ai le même avis que toi. C'est une méthode vraiment efficace mais très chronophage. Je l'ai beaucoup utilisée en début d'année, puis moins par la suite. Elle m'a permis quand même d'aborder toutes les grosses notions de grammaire. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :