• Le plan de travail, vers une individualisation des apprentissages

    Après un stage coopératif, j'ai mieux réfléchi à mon plan de travail.

     

    Il m'est apparu trop directif, trop riche en informations pour les élèves qui se perdaient dans trop de supports. Je voulais élargir le temps de plan à toutes les notions mathématiques, vu que notre expérience "création mathématique" s'arrêtera là. Les élèves, avec ce plan, auront 1h20 à 1h40 de travail personnel par jour.

    Et je voulais ajouter un espace "défi personnel". Voici donc ma nouvelle trame :

     

    Plan de travail

     

    J'y ai inclus 2 phases d'ateliers, car ce sont des ateliers autonomes, qui occuperont une grosse douzaine d'élèves simultanément, me laissant disponible pour les autres pour de l'aide duelle, de la remédiation ou de la correction.

     

    Les dates ne sont pas indiquées, car la classe étant composée de 4 équipes, je les relèverai sur 4 jours différents (mardi ou vendredi, semaine A ou semaine B). Tout ceci pour pouvoir vraiment faire le bilan avec chaque élève...

    A gauche, de quoi individualiser le plan : de petits cadres pour indiquer à chaque élève la quantité de travaux qu'il aura à réaliser dans chaque domaine.

    Voili voilou

     


  • Commentaires

    2
    Dimanche 8 Décembre 2013 à 20:37

    Bonsoir,

     

    Mon plan de travail ne concerne que les maths, le vocabulaire, la rédaction et la poésie. Pour le reste du français, j'utilise la méthode de F. Picot.

    concernant ta première question, j'ai 28 élèves, et 28 plans différents. Chacun fait ce dont il a besoin... Besoin que nous avons déterminé à 2 en bilan ou au cours de la semaine en relation duelle.

     

    Sinon, je propose des leçons de maths en numération/calcul tous les matins (1 groupe calcul mental, 1 groupe leçon) sur une plage de 2x15 min : cela m'oblige à être très concise.

    Je me suis aperçue que la très grande majorité des élèves comprenaient en 5 minutes. Pour les autres, il faut beaucoup plus. Donc : leçon 5 minutes, exercices communs 10 minutes, puis le reste sur plan chacun à son rythme, s'ils sont prêts pour la notion.

    En général, ils recherchent des exercices qui mettent en oeuvre les leçons. Sauf pour la géométrie, où c'est plus anarchique : chacun fait dans le sens qu'il veut.

     

    Pour répondre à ta dernière question, je crois que rallye-lecture aurait tout à fait sa place dans une phase de plan de travail. Il faudrait envisager des plages de plan "grand silence" pour ceux que le bruit perturbe pour lire.

    1
    Dimanche 8 Décembre 2013 à 18:26

    Je me permets de te poser deux autres questions, différencies-tu complétement le travail en fonction de l'avancée des élèves ou bien il y a des moments d'exercices commun ? Et comment ferais-tu fonctionner un rallye lecture dans le cadre d'un plan de travail ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :